Chronologie

1963

Né le 30 juillet 1963 à Petange (Luxembourg)

1977

Membre actif du Ciné-Club 80

1984

Stage à la Cinémathèque Municipale de Luxembourg

1987

Diplôme de l’école supérieure d’études cinématographiques à Paris en 1987 et parrainage professionnel aux enseignements de l’ESEC.

1986

Émissions de cinéma sur Radio Galaxie FM 92.3 Paris, Radio RTL 92.5. et collaboration à la revue Café Crème.

1989

Réalisation du documentaire Il était une fois Luxembourg sur le 150e anniversaire du Grand-Duché de Luxembourg, ainsi de nombreux clips, des films industriels et éducatifs pour la société Videopress.

1994

Arthur Borgnis débute à la réalisation avec son court métrage Zappeur avec Pol Cruchten dans le role de Yuppie et qui sera sélectionné dans de nombreux festivals internationaux.

1996

Création de la société de production Red Lion s.à.r.l. avec Tarak Ben Amar, Frank Feitler et Jeanne Geiben. Basés au Luxembourg, la société  réalisa entre autres des productions cinématographiques et théâtrales de Frank Feitler qui, par la suite, se rapprocha du théâtre de divertissement et tenta de ranimer la tradition des pièces de théâtre populaire luxembourgeois

1997

Le HIStory World Tour, tournage de la tournée européenne de Michael Jackson qui a commencé le 7 septembre 1996 à Prague en République tchèque et s’est terminée le 15 octobre 1997 à Durban en Afrique du Sud.

2010

Lëtzebuerger Buchpräis – Prix spécial pour l’adaptation cinématographique du roman de Jhemp Hoscheit, Perl oder Pica.
L’historique de l’adaptation cinématographique fut documenté par l’auteur dans Perl oder Pica. Vum Buch zum Film.

2012

Weemseesdet (Sitcom luxembourgeoise) – Episode 20 – De Remplassang: Gutt Nopere bräuche keng Heck et le clip Wat den Noper seet ont été réalisées par Pol Cruchten.

Weemseesdet (à qui le dis-tu) «raconte le quotidien des Wampach, une famille a priori typiquement luxembourgeoise». Des gens ordinaires confrontés à leurs problèmes de tous les jours: les aspects socio-culturels du Grand-Duché, traités avec une dose d’«humour à la luxembourgeoise».

2019

Décédé le 3 juillet 2019 à La Rochelle (France), à l’âge de 55 ans.

Hommage à Pol Cruchten à la Cinémathèque de Luxembourg (12.07.2019) Photo : Véronique Kolber

Pol Cruchten s’apprêtait à tourner en septembre en Mauritanie ce qui aurait été son neuvième film, Visage(s) d’Afrique.

Hommage spécial à Pol Cruchten au 12e édition du Festival du film francophone d’Angoulême, le 20 au 25 août 2019, avec la projection de deux de ses films Nuit de noces (1992) et Black Dju (1997) ainsi que Barrage de Laura Schroeder (2017) dont il était le producteur.

1988

Court-métrage

Somewhere in Europe

Un café quelque part en Europe. Des personnages cloués par leur désespoir dans un décor de huis-clos. Un voyage initiatique à l’intérieur de l’âme humaine… Somewhere in Europe est un essai cinématographique, qui mélange nos continuelles mises en question de notre existence à un univers visuel fortement expressionniste et angoissant. Film de référence, Somewhere in Europe a une qualité évidente: il laisse assez d’ouverture pour qu’une fois le film terminé, le spectateur puisse continuer à rêver. A la fin la caméra s’envole dans un superbe mouvement de grue pour se perdre dans les nuages…

Le film rencontre un vif succès dans de nombreux festivals internationaux, Oberhausen, Moscou…

1992

Long-métrage

Hochzaittsnuecht

Un mariage dans la haute bourgeoisie. Catherine est issue d’une famille riche, Christian sort d’une famille appauvrie. Les jeunes mariés ont un point commun – la drogue, l’héroïne. Pour la mère de Christian, une femme possessive, ce mariage est une chance unique qu’elle double avec une assurance-vie faussée sur le nom de Catherine avec la complicité de son fils. Le père de Catherine est un despote industriel. Pour lui sa fille unique représente tout son bonheur. Après la fête, Catherine quitte l’appartement conjugal pour aller chercher de la drogue. Elle ne revient plus. Son mari impatient part à sa recherche. Un long voyage commence qui finit avec l’aube naissante et qui laissera des corps ravagés par le destin. 

Festival international de Cannes 1992 (Sélection Officielle «Un Certain Regard»)
Prix Max Ophüls au Max Ophüls Filmfestival à Saabrücken 1993

1995

Court-métrage

Sniper

Une journée lourde de mois d’août: un tireur solitaire s’est réfugié en haut d’un immeuble moderne en plein centre ville. Par son viseur, il choisit des passants dans la rue, au hasard: un jeune homme se relaxant sur une terrasse, une femme qui passe avec son enfant… les premiers coups de feu déchirent l’ambiance estivale. Plusieurs personnes s’écroulent…

Soirée courts-métrages luxembourgeois
Ciné-club / Kinosch 19.12.2018

1995

Long-métrage

Black Dju

Dju Délé Dibonga, jeune Cap-Verdien d’une vingtaine d’années, à la recherche de Joseph Touré, son père, quitte la chaleur de son Afrique natale pour la froide Europe. Joseph Touré, un ancien ouvrier immigré au Luxembourg depuis plusieurs années, a disparu, laissant sa famille dans l’inquiétude. Dju est accueilli froidement dès son arrivée au Luxembourg. A la suite d’un contrôle de police organisé par les membres du service de l’immigration, il est conduit au commissariat. Zeca, sa petite amie originaire du même village africain, venue au Luxembourg afin de préparer un diplôme d’infirmière, est à peine plus hospitalière. Dju apprend que son père a de graves ennuis. Il est accusé d’avoir blessé un contremaître lors d’une bagarre. Depuis, la police le recherche. Dju, esseulé sur ce sol hostile, ne sait comment retrouver son père. Le hasard réunit le jeune homme et l’inspecteur Plettschette, un flic désabusé et solitaire, suspendu de ses fonctions. Contre toute attente, ils deviennent amis et ensemble, au cours d’une odyssée étrange et joyeuse, ils se mettent à la recherche de Joseph Touré.

Festival des Films du Monde de Montréal
Festival de Figueira da Foz
Quinzaine du Cinéma francophone de Paris
Forum du Cinéma européen de Strasbourg
AFI Los Angeles
Festival de Palm Springs
Contemporary African Diaspora Film Festival (New York)
Festival Vues d’Afrique (Montréal)
Projeté au Brooklyn Museum of Art de New York

2001

Long-métrage

Boys on the Run

Orphelin, Charlie est élevé par des parents adoptifs qu’il ne supporte pas. Il met le feu à leur garage, ce qui lui vaut d’être envoyé dans une maison de correction. C’est là qu’il fait la connaissance de Roark, un adolescent difficile dont il devient le meilleur ami. Un jour, les deux complices décident de s’évader. Leur entreprise est un succès et les deux adolescents se retrouvent dans la nature sauvage et déserte. Ils croisent la route de Raindrop, une jeune fille de leur âge, qui fuit son père, capitaine de milice tyrannique. Commence alors une traque sans pitié, où les trois jeunes gens doivent échapper aux sbires du père de Raindrop, lancés à leurs trousses…

Diffusé sur TF1 le 21.08.2011

2005

Court-métrage

Nuit amère

Un homme court à travers la nuit, à la recherche de sa dose d’héroïne. La nuit, les vautours rôdent près des cadavres. Le cauchemar commence…

Le film devait être le premier court métrage du jeune cinéaste Guillaume de Esteban. Celui-ci étant décédé peu avant le commencement du tournage, Pol Cruchten (qui devait produire le film) a décidé de le réaliser.

2006

Long-métrage

Perl oder Pica

Pol Cruchten avec Yan Gillen sur le torunage de Perl oder Pica

Octobre 1962. Norbi, 12 ans, vit dans une petite ville industrielle typique du sud du Luxembourg. Son père, très autoritaire, est propriétaire d’une librairie-papeterie qui fait également fonction de magasin pour articles religieux. Cette année-là, Norbi va être confronté à des mystères touchant à la sexualité, la religion et la guerre. Norbi va découvrir un nouveau monde, pour lui, c’est le moment de montrer qu’il n’est plus un enfant. Norbi va-t-il obéir ?

Lëtzebuerger Filmpräis – Prix du public – 2007
Internationales Kinderfilmfestival, Wien 2007
Giffoni Film Festical, Italie – 2007
Diagonale – Festival of Austrian Film, Graz – 2007
Max Ophüls Filmfestival à Saabrücken 2007 – Section Histoires vraies
Schlingel – Internationales Filmfestival für Kinder und junges Publikum, Chemnitz – 2007
Palm Springs International Film Festival – 2008
Prix du livre luxembourgeois (Lëtzebuerger Buchpräis) Prix spécial pour l’adaptation cinématographique du roman de Jhemp Hoscheit – 2010
Festival du Film de Cabourg

2013

Docu-fiction

Never Die Young

Basée sur des faits réels, le film raconte l’histoire de Guido Peters, qui a lutté toute sa vie contre sa dépendance à la drogue. Né le 7 Décembre 1959 à Pétange, il  est envoyé en pension à Arlon à l’âge de 12 ans. Trois années d’internat interminables. De retour à Pétange, son comportement change, il devient sauvage et hostile et découvre, à 15 ans, la drogue. De plus en plus dépendant, il se lance dans le traffic d’héroïne. Conséquence directe, il attire l’attention de la police et cinq ans plus tard, la situation est désastreuse. Un jour, Guido, tentant d’échapper à la police, saute un mur de 8 m de hauteur. Il survit mais reste paralysé. Malgré l’accident, sa dépendance persiste. En fauteuil roulant au centre de rééducation, il parvient encore à s’approvisionner. Désespéré, il tente de mettre fin à ses jours, et là encore il échoue. Seul, il décide d’arrêter.

Discovery Zone, Luxembourg City Film Festival
Letzebuerger Filmpräis – Meilleur Documentaire
Représentant du Luxembourg – Oscar du meilleur film étranger

2015

Long-métrage

Les brigands

Karl Escher sort de prison, personne n’est là pour l’accueillir. Pourtant pour protéger les siens, Karl a endosser seul la responsabilité de « l’affaire » qui la mené en prison. Au même moment, son frère Franz négocie une fusion avec la banque concurrente des Field. Il prétend sauver la banque de la crise mais vise en réalité son contrôle, après avoir écarté Karl. Derrière les barreaux Karl a rencontré « Le Vieux » et s’apprête avec sa bande à dévaliser leur banque. Amalia, la soeur de Karl est consciente de sa manœuvre et décide de tout faire pour que Karl réintègre le cercle familial…

Festival Max Ophüls Sarrebruck – Film d’ouverture

2016

Docu-
fiction

La Supplication

Adapté du spectaculaire et poignant récit de Svetlana Alexievitch (Prix Nobel de littérature 2015)

Survenu il y a plus de trente ans, le 26 avril 1986, l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, a été classé au niveau 7 sur l’échelle internationale des événements nucléaires, comme Fukushima en 2011. Il a fallu dix-huit jours pour éteindre le cœur du réacteur en fusion. Des dizaines de milliers de personnes contaminées sont mortes ou sont restées gravement handicapées. De nombreux témoignages de victimes furent recueillis dix ans durant après la catastrophe par la journaliste et écrivaine biélorusse Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015. Leurs voix forment une longue supplication, terrible mais nécessaire…

Première luxembourgeoise lors du Luxembourg City Film Festival
Première internationale au Festival de Trieste en Italie
Festival d’Alès
En compétition à Minneapolis (États-Unis)
Festival du film documentaire de Munich (Allemagne)
Prix du meilleur documentaire du Minneapolis St. Paul International Film Festival (États-Unis)
Grand Prix et Prix de la critique au Fica – 2016 (Brésil)
Grand Prix du Festival international du film d’environnement de Paris (Fife)
Lëtzebuerger Filmpräis – Meilleur Documentaire
Nommé pour le Trophée francophone du long-métrage – Beyrouth (Liban)
Représentant du Luxembourg – Oscar du meilleur film étranger
Diffusé sur ARTE le 20/09/2016 et le 07/05/2018

Micro-critiques

Liberation « On est surpris de découvrir à la fois l’état de délaissement des lieux […] tandis qu’une nature absolument splendide jaillit partout »
Telerama « Certains trouveront la mise en scène artificielle. Cet écrin singulier sied parfaitement, pourtant, au monde de Tchernobyl »
Le Nouvel Obs « Beau film radical où les témoins se succèdent, du physicien à la « veuve de guerre », comme autant de lanceurs d’alerte venus du froid »
Le Monde « Le film rend sensible ce monde hors du monde, et pose la douleur innommable de ses habitants comme étant aussi la nôtre »

2018

Long-métrage

Justice Dot Net

Jake De Long est un des meilleurs programmeurs informatique au monde. Il se cache dans un entrepôt abandonné au Luxembourg et travaille sur la création d’un site internet secret. Alors qu’il est à l’oeuvre et que le site est sur le point d’être mis en ligne, la police découvre ses intentions et fait irruption dans l’entrepôt pour l’arrêter. Jake parvient à s’échapper et retourne au Canada où sa collègue Valérie l’attend pour la mission de leur vie : le kidnapping de quatre personnalités à l’influence mondiale déterminante. Un magnat du pétrole, un businessman renommé, un ministre de l’environnement et une femme étrangère très secrète. Le but de l’opération est de leur faire tous reconnaitre leur pêchés environnementaux pendant qu’ils seront diffusés en live sur un site internet fréquenté par le monde entier et créé par Jake qu’on appelle : JUSTICE.NET.

Lëtzebuerger Filmpräis – Nomination meilleur film
Lëtzebuerger Filmpräis – Nomination meilleure actrice Astrid Roo

2007

Pièce de théâtre

Haute Surveillance

Trois criminels placés en haute surveillance, sont enfermés dans une cellule. Yeux-Verts, en attente d’une probable condamnation à mort, ou d’une déportation au bagne de Cayenne pour un meurtre, fascine ses codétenus, prévenus de moindre envergure : Lefranc et Maurice. Maurice, se croit grandit par l’aura protectrice de cet homme puissant à qui il s’est soumis. Lefranc, tente de se donner une consistance, en se réfugiant dans l’invention d’un passé criminel glorieux. Une sensation de vide identitaire, le pousse à jalouser Yeux-Verts, et à travailler à sa chute. Désirs contradictoires qui font de la cellule un lieu d’affrontements permanents jusqu’au meurtre de Maurice, dont la grandeur tragique sera applaudie par les deux surveillants de la prison.

De Jean Genet au Théâtre National du Luxembourg 

2008

Pièce de théâtre

La Chatte sur un toit brûlant

Dans une immense villa du Sud des Etats-Unis, une famille se réunit pour fêter l’anniversaire du patriarche, ’Big Daddy’. Big Daddy, riche homme d’affaires, va mourir mais personne n’ose le lui dire. Brick, ancien champion du monde de football et fils préféré, s’est réfugié dans l’alcool à la suite du suicide de Skipper, qui était plus que son meilleur ami. Maggie, sa femme, essaye de le reconquérir tandis que Gooper, le second fils avocat convoite déjà l’héritage avec l’aide de sa femme Mae, fière d’être la mère d’une ribambelle d’enfants insupportables. Alors que la famille s’entredéchire, Brick va effectuer un voyage au bout de lui-même, questionner sa propre sexualité et annoncer à son père ce que celui-ci ne sait pas encore, sa mort prochaine…

De Tennessee Williams au Théâtre National du Luxembourg 

2009

Pièce de théâtre

Et la nuit chante

Un couple patauge dans le morne quotidien, angoisse à l’idée des prochaines visites parentales, se noie dans les querelles superficielles, sombre dans les petites habitudes… Une situation banale, et pourtant, comme toujours chez l’auteur norvégien, on est bientôt soumis à de fortes pressions, dans l’attente de ce que demain, voire la prochaine heure, apportera.

De Jon Fosse au Théâtre National du Luxembourg 

2010

Pièce de théâtre

Der Hausmeister

Aston, qui s’est remis récemment d’une maladie mentale traitée aux électrochocs, vit avec son frère Mick, et invite un jour le clochard Davies à la maison. Aston a précédemment sauvé Davies alors que celui-ci allait être tabassé, et voyant qu’il s’agît d’un sans-abri, lui a proposé de venir loger chez lui et son frère. Mais Davies va petit à petit pendre le pas sur Aston et occuper de plus en plus son espace. Mick, qui a des problèmes de communication avec son frère, n’apprécie guère Davies et va avoir un comportement harcelant et même sadique envers le sans-abri.

De Harold Pinter au Théâtre National du Luxembourg 

2013

Pièce de théâtre

Das Interview

Das Interview ist ein Kammerspiel um Wahrheit und Lüge, um echtes Gefühl und seine Vortäuschung. Pierre, ein bekannter Polit-Journalist und ehemaliger Kriegsberichterstatter, ist gezwungen Katja, einen weiblichen Soap-Star, zu interviewen. Das Kabinett droht zurückzutreten, und er wird von der Chefredaktion seiner Zeitung zu einem Fernsehsternchen geschickt, um ein Interview zu machen. Widerwillig und unvorbereitet trifft er auf eine Frau, die so gar nicht seinem Vorurteil einer drittklassigen Schauspielerin mit falschen Brüsten entspricht.

De Theo van Gogh au Kasemattentheater 

2017

Pièce de théâtre

Guten Morgen, Ihr Völker!

Arrangiert als Komödie ist Guten Morgen, ihr Völker! ein intellektuelles Ideenstück, das sich mit der aktuellen EU-Problematik auseinandersetzt. Es geht dem Autor nicht darum, seine eigene Ansicht darzustellen, sondern eine Diskussionsbasis zu liefern, die zeigt, dass eine einzelne Meinung oftmals eine verkürzte Realität bietet. Zudem scheint sowohl Politik wie auch Zwischenmenschlichkeit nur im Miteinander zu funktionieren. Die Kunst ist, die eigene Position nicht zu verraten, im Gegenteil, und doch Annäherung zu schaffen. Was aber wird aus Europa werden, wenn Thill die falsche Rede hält? Und welche Rede wird er am Ende halten?

De Guy Helminger au Kasemattentheater 

2018

Pièce de théâtre

Solitude des champs de coton

Si un chien rencontre un chat – par hasard, ou tout simplement par probabilité, parce qu’il y a tant de chiens et de chats sur un même territoire qu’ils ne peuvent pas, à la fin, ne pas se croiser ; si deux hommes, deux espèces contraires, sans histoire commune, sans langage familier, se trouvent par fatalité face à face – non pas dans la foule ni en pleine lumière, car la foule et la lumière dissimulent les visages et les natures, mais sur un terrain neutre et désert, plat, silencieux, où l’on se voit de loin, où l’on s’entend marcher, un lieu qui interdit l’indifférence, ou le détour, ou la fuite ; lorsqu’ils s’arrêtent l’un en face de l’autre, il n’existe rien d’autre entre eux que de l’hostilité – qui n’est pas un sentiment, mais un acte, un acte d’ennemis, un acte de guerre sans motif

De Bernard-Marie Koltès au Théâtre Ouvert Luxembourg  

2003

W

Court-métrage de Luc Feit – Producteur exécutif

Deux jeunes gens amoureux passent leur temps à se taquiner et vivent comme dans une bulle où n’existent que l’amour, le sexe et les jeux enfantins. Mais un jour le garçon fait la connaissance d’un travesti.

2005

Le manie-tout

Court-métrage de Georges Le Piouffle – Producteur

Martin est un petit garçon dont le frère est dans un fauteuil roulant. Un jour il découvre par hasard l’atelier d’un vieil homme qui fabrique les objets les plus fantastiques et il peut même les faire voler ou marcher. Martin a alors comme idée d’y amener son frère pour que le manie-tout lui rende la capacité de marcher.

2007

Josh

Court-métrage de Govinda Van Maele – Producteur

Un jeune Luxembourgeois tourmenté par l’ennui passe ses journées et ses nuits à traîner dans la maison de son ami Josh dont les parents viennent de mourir. Et puis Josh lui annonce qu’il va partir…

Publicités